Comment monter soi-même un kit de pergola en bois ?

Votre jardin est spacieux et vous désirez l’aménager en l’ornant d’un bel abri ombragé ? La pergola est LA solution. En effet, c’est une petite construction de jardin, en bois ou en aluminium, dotée d’un design élégant et chic. Faisant office d’abri contre le soleil et la pluie et pouvant même servir de pièce à part entière selon sa conception… En résumé, elle réunit toutes les caractéristiques nécessaires pour convertir votre jardin en véritable oasis de bien-être. Petit zoom sur tout ce que vous devez savoir pour une éventuelle acquisition.

Les différents types de pergola en bois

Les pergolas en bois se déclinent en deux modèles : la pergola murale ou adossée, et la pergola autoportante. La pergola murale/adossée est constituée de deux piliers et est, comme son nom l’indique, fixée au mur de la maison. En général, son installation est faite sur la terrasse pour qu’elle puisse s’appuyer sur l’une des façades de la maison et lui accorder l’ombre qu’elle requiert.

À l’inverse du premier modèle, la pergola autoportante n’a besoin d’aucun support d’appui. Elle vous accorde donc le choix de l’installer où bon vous semble. Elle comprend un toit et 4 piliers. Nous allons nous intéresser particulièrement à cette dernière.

Réglementation liée à la pergola autoportante en bois

Avant de procéder à l’achat et d’entamer vos travaux, il est nécessaire de prendre connaissance des règles et normes régissant l’installation d’une pergola en bois autoportante dans votre jardin. En effet, une fois un certain seuil atteint, une autorisation est nécessaire. Lorsque la surface au sol est en dessous de 5 m², pas besoin d’autorisation.

Lorsque la surface au sol est évaluée entre 5 et 20 m², une autorisation est nécessaire ; Lorsque la surface au sol est supérieure à 20 m², un permis de construire est nécessaire. En cas d’infraction des règles, vous serez soumis à des amendes allant de 1 200 à 300 000 euros.

Montage d’une pergola en bois autoportante

Ce kit de pergola autoportante qui nous sert d’exemple, est équipé d’un toit couvert et s’assemble simplement par vissage. Son prix est d’environ 570 euros. Il est vendu avec les fournitures suivantes :

  • 4 piliers de 90 x 90 mm
  • 12 traverses de 28 x 145 mm
  • 4 profils de finition de 28 x 145 mm
  • 4 platines d’ancrage de 90 x 90 mm
  • Vis inox : 16 de 6 x 120 mm, 32 de 4 x 50 mm et 40 de 3,5 x 40 mm.

Les outils à prévoir sont : un crayon, un mètre et une règle pour les mesures, un niveau, un cordeau à tracer, une équerre, un marteau, un serre-joints, une perceuse, une visseuse et une échelle ou un escabeau.

La première étape

D’abord, il faudra procéder à la vérification du niveau de votre sol. Ensuite, passez à la mesure et au traçage de l’emplacement des 4 poteaux ainsi que de la superficie au sol de la pergola au cordeau à tracer. Et enfin, il faudra confirmer que les diagonales sont bien égales, autrement, les mesures doivent être reprises.

La seconde étape

La procédure nécessite un travail au sol. Il s’agira de placer 4 traverses de 28 x 145 mm dans leur chant et de maintenir un espace de 50 cm. Ensuite, il faudra emboîter les 4 traverses restantes dans les découpures adéquates. Avec une perceuse dotée d’une mèche à bois, percez un trou de 6mm avant chaque jonction, ensuite vissez. La dernière démarche de cette étape consiste à emboîter aux extrémités des traverses intermédiaires, avec vissage, les 4 traverses périphériques.

La troisième étape

Commencez par placer dans chaque angle les fixations en platine des poteaux, marquer au crayon vos repères puis finissez en vissant et en chevillant. Ensuite, il faudra insérer la platine dans les trous situés dans une entaille faite au pied de chaque poteau. Puis, pré-percez le poteau avant de l’insérer dans sa patine et de le visser.

La toiture peut être placée immédiatement sur les poteaux ou vissez ultérieurement les traverses sur les poteaux afin d’assurer leur stabilité avant l’emboitement de la structure. Pour finir, il s’agira d’effectuer le maintien et le positionnement des profils de finition grâce à un serre-joints, ensuite, il faudra les visser droitement dans chaque traverse et poteau.