Quelles sont les différences entre poêle et insert ? Que choisir ?

Choisir son appareil de chauffage n’est pas chose aisée : chauffage électrique, poêle à gaz, géothermie… En faisant le choix de l’énergie renouvelable, on s’oriente souvent vers les inserts et poêles, à bois ou à granulés. Dans ce article, nous évoquerons la différence entre un insert et un poêle, de même que les avantages et inconvénients de ces différents modes de chauffage, ceci afin de trouver système le plus adapté à votre logement et à vos besoins. Le but restant de choisir la solution de chauffage qui alliera économies et confort durant les longues soirées d’hiver…

L’insert de cheminée

Dans une cheminée déjà existante, il est possible d’intégrer un insert encastrable pour bénéficier d’un foyer fermé. Le mode de fonctionnement est assez simple : l’insert capte l’air ambiant pour le réchauffer dans la chambre à combustion, à l’intérieur de la cheminée. La diffusion de la chaleur se fait par deux moyens :

  • via des trous situés sur la façade de l’insert (convection),
  • par rayonnement à travers la vitre.

En comparaison avec la cheminée ouverte, l’insert propose des performances de chauffage nettement supérieures grâce à un rendement est beaucoup plus élevé : 70% à 85% pour l’insert, contre un rendement d’environ 15% pour la cheminée à foyer ouvert.

L’insert à granulés / pellets

Comme pour son alter ego à bois, l’insert à granulés s’encastre aussi dans le foyer d’une cheminée existante. La différence avec l’insert traditionnel se situe au niveau du mode de chauffage qui fonctionne avec des granulés (également appelés pellets) et non des bûches de bois. Les pellets sont insérés avant l’allumage du feu, et vont ensuite l’alimenter pendant tout le temps où l’appareil sera en fonctionnement. Celui-ci peut être doté d’une ventilation pour diffuser la chaleur par convection, d’un régulateur électronique, et d’un réservoir pour pouvoir l’alimenter en granulés pendant la chauffe. Si vous ne possédez pas de cheminée, vous pouvez créer un habillage autour de l’insert, mais il est plus simple dans ce cas de s’orienter vers un poêle.

Le poêle à bois

Dans ce cas, il n’est pas nécessaire de disposer d’une cheminée déjà existante, même si il est fréquent d’utiliser le conduit et le foyer existant pour y installer le poêle à bois. Le fonctionnement est le même que pour l’insert à bois, puisqu’il suffit de déposer des bûches, d’allumer le feu, et de l’entretenir régulièrement pour bénéficier d’une chaleur agréable. Son rendement est similaire à celui l’insert.

poêle à bois

Le poêle à granulés / pellets

Le poêle à granulés est un mix entre l’insert à granulés et le poêle à bois. Cet appareil autonome consomme, comme son nom l’indique, des granulés de bois, stockés dans un réservoir, qui tombent ensuite dans le foyer pour alimenter la flamme. Le système est électrique, ce qui permet la distribution automatique des pellets, ainsi que la gestion du thermostat pour optimiser la température. Avec l’insert à granulés, c’est l’appareil qui a le meilleur rendement (>90%), du fait des pellets spécialement conçus pour une combustion quasi totale.

Insert ou poêle ? Granulé ou bois ? Comment faire le bon choix ?

On peut se poser la question de la différence entre un poêle et un insert à bois ou à granulés. Pour faire le bon choix, on va se baser sur plusieurs critères.

Le charme du feu de bois Vs l’efficacité des granulés

Si la raison principale pour laquelle vous souhaitez opter pour l’un au l’autre des ces appareils est de profiter d’un véritable feu de bois, alors, optez pour un insert ou poêle à bois. Les appareils à granulés vont produire une flamme plus ou moins grande, mais qui n’aura jamais le même charme que le feu d’une cheminée traditionnelle. En revanche, leur rendement est bien supérieur !

granulés dans le réservoir d'un poêle

L’alimentation de l’appareil

L’un des critères principaux qui va orienter le choix de l’acheteur, est l’alimentation de celui-ci. En effet, l’insert et le poêle à granulés sont dotés d’un système électronique, alimenté via l’électricité. Cela permet de proposer des fonctionnalités avancées, mais il faut aussi compter la consommation électrique dans le calcul du budget chauffage (même si cela reste relativement faible). En revanche, avec un insert de cheminée ou un poêle à bois, pas de souci à ce niveau, mais les fonctionnalités sont plus restreintes.

La programmation et la gestion du chauffage

Différence fondamentale entre les appareils à bois et leurs homologues à pellets : la possibilité de mettre en place une programmation horaire ou sur la base du thermostat. Avec un insert ou un poêle à bois, vous mettez les bûches, démarrez le feu, et laissez la combustion s’effectuer si vous êtes absent. Il faut donc être sur place pour l’alimenter et prolonger le chauffage du logement. En revanche, avec un poêle à granulés, vous n’avez qu’à charger le réservoir (qui peut contenir l’équivalent de 24 à 48h de chauffage). Ensuite, vous pouvez programmer sa mise en route et son arrêt pour trouver une chaleur douce et agréable en rentrant le soir à la maison. Il est même possible de le coupler avec un système domotique pour encore plus de contrôle !

Poêle ou insert ?

Poêle ou insert, la question persiste. De manière très pragmatique, en général, on installe un insert lorsque l’on dispose déjà d’une cheminée dont on veut améliorer le rendement et donc les performances énergétiques. Si ce n’est pas le cas, et que l’on aime l’esthétique d’une cheminée, on peut créer une habillage pour y intégrer l’insert (avec des briquettes de parement par exemple). Mais dans la majorité des cas, on se tournera alors vers le poêle, à l’esthétique plus moderne. On le place en général contre un mur, mais il existe des modèles qui trônent au milieu de la pièce. Le choix est très large, que ce soit au niveau du design, des couleurs, et des fonctionnalités.

La question du prix

Du côté du coût à l’achat et à l’installation, le poêle à granulés est le plus cher, mais il offre les fonctionnalités les plus avancées. En choisissant un appareil justifiant du label Flamme 6 ou 7 étoiles, vous aurez la garantie de réaliser des économies d’énergie, pour préserver à la fois la planète et votre portefeuille ! A noter que le poêle ou l’insert choisi devra être étanche pour prétendre à l’obtention du label BBC pour votre maison. Enfin, sachez que vous pouvez également prétendre à un crédit d’impôts en vous équipant d’un poêle ou d’un insert (qu’il soit à bois ou à pellets).