Quelles astuces pour éviter la condensation sur les fenêtres ?

Lorsque l’hiver arrive, il nous est facile de remarquer à quel point les fenêtres de la maison se couvrent de buée en raison du contraste de température entre l’extérieur et l’intérieur. Il est important de savoir comment prévenir la condensation sur les fenêtres dans notre logement, afin de ne pas avoir à nettoyer constamment les vitres de notre maison et également d’éviter la formation de moisissure due à l’humidité.

Comment prévenir la condensation sur les fenêtres de la maison ?

Il est courant en hiver, surtout lorsque le chauffage est allumé ou lorsque nous travaillons dans la cuisine, de voir comme la condensation de l’humidité présente s’accumule et embue les fenêtres et les vitres de notre domicile. Cela se produit parce que la température extérieure est très basse, alors qu’à l’intérieur, elle est beaucoup plus élevée. Ce phénomène est amplifié lorsque les fenêtres sont en simple vitrage, et en l’absence ou dysfonctionnement de la ventilation mécanique contrôlée (VMC).

C’est un problème quelque peu ennuyeux, bien que les pièces les plus touchées soient généralement la cuisine, la salle de bain, voire la buanderie. Ceci pour plusieurs raisons :

  • les appareils utilisés produisent de la chaleur dans ces pièces, ce qui fait augmenter d’autant plus la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur de la maison.
  • la cuisine, les bains, les douches et le fonctionnement de certains appareils génèrent de la vapeur, qui va se déposer sur la surface vitrée.

Lorsqu’elle se produit dans ces espaces, il suffira d’ouvrir une fenêtre et les portes puis attendre que l’air chaud sorte en laissant entrer un peu d’air froid.

buée sur une vitre de fenêtre

Comment se forme la condensation ?

La condensation se forme par un phénomène tout à fait naturel, après l’évaporation de l’eau présente à l’intérieur de notre maison. Lorsque la vapeur entre en contact avec une surface froide comme le verre des vitres en hiver, elle se condense. Vous remarquez immédiatement de petites gouttes d’eau qui se forment et apparaissent sur le verre des vitrages ou des fenêtres. En bref, une humidité intérieure élevée associée à un différentiel de température important au niveau du vitrage déclenche le phénomène physique de condensation.

Ces gouttelettes d’eau qui se forment en hiver peuvent créer toutes sortes de problèmes. Il faut donc éviter au maximum la condensation, car elle peut à terme causer de la moisissure et des tâches sur les murs, les miroirs et les surfaces métalliques. Si les fenêtres sont en bois, cela peut faire gonfler le matériau et le détériorer. Mais comment faire ?

7 astuces pour éliminer et prévenir la condensation sur les fenêtres

La condensation de la fenêtre dans la maison peut être évitée, mais comment intervenir ? Découvrons les astuces et conseils infaillibles.

      • Aérer les pièces : même si les températures sont basses, il est nécessaire de faire circuler l’air, car cela élimine aussi la condensation. C’est d’autant plus vrai dans la salle de bain : après votre bain ou votre douche, pensez à ouvrir la fenêtre pour évacuer l’humidité. Il s’agit de la solution la plus simple, mais aussi la plus efficace.
      • Placez un déshumidificateur : il suffit d’acheter un déshumidificateur, de cette façon, vous pouvez l’allumer pour éliminer la condensation. Placez-le simplement dans la salle de bain, la cuisine, ou toute autre pièce sujette à l’humidité.
      • Se munir d’un hygromètre : lorsqu’il y a beaucoup de vapeur dans la pièce, un avertissement apparaît sur l’écran de l’hygromètre. À ce stade, ouvrez et aérez les pièces pour faire sortir l’humidité. Il est aussi possible d’associer l’hygromètre à un système domotique, pour par exemple adapter la ventilation au taux d’humidité détecté.
      • S’assurer du bon fonctionnement de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Celle-ci est censée réguler le taux d’humidité dans votre habitation. Si la VMC fonctionne correctement, vous devriez n’avoir que peu de problèmes de buée sur les fenêtres.
      • Installer des plantes déshumidifiantes. Celles-ci vont capter l’humidité ambiante et donc réduire le problème. On peut opter pour la fougère de Boston, le lierre grimpant, les népenthes ou le spathiphyllum.
      • Ouvrir les rideaux, pour laisser l’air circuler autour de la fenêtre et ainsi éviter que la chaleur de l’air intérieur ne créée de la buée sur les vitres des fenêtres.
      • Si ce n’est pas déjà le cas, investir dans de bonnes fenêtres à double vitrage. En plus de renforcer grandement l’isolation du logement, elles évitent une trop grande différence de température entre la vitre et la chaleur de la pièce, et donc la formation de condensation.